Un message de paix


 

Condoléances…

A toi, frère et ami parisien qui a eu tort ce soir-là de parier sur la perversité d’un concert, d’un match de foot ou d’un resto. De là où vous êtes les amis, pensez-bien à nous, à vos familles. Ce n’est pas juste ce qui vous est arrivé.

Pardon aussi de ne pas assez penser à vous, amis, frères et sœurs de ce monde qui êtes aussi tombés sous les balles de Daech (Liban, Syrie, Turquie, Irak, Lybie…). Tant que c’était loin de chez moi, je n’ai pas pris le drapeau national de vos pays. Pardon. Soyez en paix.

Condoléances à vous amis et frères et soeurs de Lybie, de Syrie et d’autres pays encore, tombés sous les balles de mon pays, la France. Pardon d’avoir mis le chaos chez vous – ce n’était peut-être pas brillant avant, mais pour nos profits pétroliers, nous étions prêts à tout.

Et puis condoléances aussi à vous, frères et sœurs du Yémen par exemple, qui rejoignez les troupes islamistes parce que le réchauffement climatique vous amène à quitter vos terres, celles de vos ancêtres. Les politiques locales sont pourries, mais le modèle de la surconsommation mortifère qui nous met tous dans une compétition implacable, ce n’est pas vous qui l’avez inventé.

Enfin, à vous aussi, frères et sœurs de Daech. Un cousin d’une femme que vous méprisez vous a écrit une belle lettre : http://www.ladepeche.fr/article/2015/11/16/2218121-sa-lettre-a-daech-fait-le-buzz.html

C’est la guerre, n’est-ce pas ?

Vous l’avez dit Monsieur le Président, que nous allons détruire nos ennemis. Avec détermination. J’ai même lu que nous allons la gagner (http://www.directmatin.fr/france/2015-11-17/general-de-villiers-nous-gagnerons-la-guerre-716015). Génial! Mais une guerre, ça ne se gagne jamais l’ami. C’est toujours une défaite.

Votre guerre, je ne l’a ferai pas. C’est plus simple de dire qu’un monstre existe que de restreindre nos ventes d’armes « made in France » qui font augmenter notre PIB (http://www.liberation.fr/futurs/2015/06/14/ventes-d-armes-le-grand-boomdes-exportations-francaises_1329625).

J’ai milité contre celles d’Iraq, de Lybie, Syrie, contre les ventes d’armes…et mon cœur d’antimilitariste mettra encore toute sa force pour dire aux gens qu’on ne répond pas au Mal par le mal, à la violence par la violence.

« La guerre, ça tue, ça pue et ça pollue » (slogan contre la guerre en Iraq). Nous ne sommes pas sur terre pour tuer de pauvres gens (Boris Vian). Quant à mettre notre drapeau en profil facebook, est-ce une plaisanterie ? D’abord parce que notre stratégie internationale de va-t’en guerre à fait bien des morts ; ensuite parce si je voulais mettre un drapeau, au vue du nombre de crimes des islamistes, il me faudrait mettre celui de l’humanité.

J’aime mon pays, mais le signe de cette solidarité nationale me semble bien léger.

Vous voulez mener la guerre contre Daech avec une coalition internationale ? Voici des armes non-violentes pour le faire.

Bientôt, c’est la COP 21 : faites bien plus qu’un accord contraignant !

  • Mettez fin aux ventes d’armes de nos pays qui alimentent à termes vos ennemis ; et faites tout pour trouver les moyens d’une société post énergies fossiles ;
  • Redonnez au peuple la capacité à créer sa monnaie, séparer les banques commerciales et d’investissements, arrêter la spéculation de cette putain d’économie irréelle ;
  • Instaurez des démocraties participatives, subsidiaires ; dépossédez-vous du pouvoir pour que les gens retrouvent le sens de la responsabilité ;

La dégradation de notre Terre, nous ne pouvons y mettre fin que si les villages prennent soin des rivières, des arbres, des écosystèmes de chez eux ;

  • Proclamez et actez la fin d’un capitalisme sans foi ni loi : placez l’eau comme non-privatisable, créez des espaces de bien-communs ; renoncez aux grands traités de libres échanges (TAFTA, TISA…) pour parier sur un accompagnement des économies locales. Ça, c’est de l’investissement.

Nous avons tous besoin d’une culture de vie : prendre soin des personnes les plus vulnérables de nos communautés, mettre tous la main à la patte pour créer des espaces communs, nous nourrir sainement, nous vêtir près de chez nous, rebâtir des solidarités locales – en commençant par frapper à la porte de son voisin par exemple, et vivre sobrement.

Monsieur Hollande, vous êtes-vous vraiment, au fond, demandez pourquoi de jeunes gens partent pour le djihad ?

Fabrice Hadjaj dit quelque chose d’intéressant : « Un jeune ne cherche pas seulement des raisons de vivre mais aussi des raisons de donner sa vie. Or y a-t-il en Europe des raisons de donner sa vie ? La liberté d’expression ? Soit ! Mais qu’avons-nous donc à exprimer de si important ? Quelle bonne nouvelle avons-nous à annoncer au monde ? »

Retrouver un projet national et européen, voilà qui donne envie ! Allons-y !

L’Islam

Le « pas d’amalgame » va en prendre un coup cette fois, et n’est-il pas tant pour les musulmans de relire l’histoire de leur religion pour bâtir une avenir commun ? Une belle lettre d’un musulman soufi est adressée au monde musulman : http://quebec.huffingtonpost.ca/abdennour-bidar/lettre-au-monde-musulman_b_5991640.html

On va se le bâtir ensemble ce monde de paix.

Les réactions au communiqué de Daech ont été fortes. La fatwa contre ce pays est déclarée (déjà en septembre dernier), argumentée.

« N’attaquez pas, Dieu n’aime pas ceux qui attaquent » et « Quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’un délit, c’est comme s’il avait tué toute l’humanité » (5,32).

Eh bien, je crois que nous pouvons aller plus loin en humanité: Peut-être que Dieu (cet imbécile qui a choisi d’aimer) aime quand même ceux qui attaquent…

Jésus, qui était en pleine forme ce jour-là, a proclamé un jour un discours sur une colline : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.
Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent » (Mt 5).

Jésus parlant ainsi se montre fin connaisseur de l’âme humaine. D’abord, parce qu’aimer le connard d’en face est une merveilleuse façon de se dépasser soi-même. Ensuite, parce qu’il y a en chacun de nous une ombre, un ennemi, le revers de notre bonté. Et pour arriver à la paix intérieure, il faut l’aimer et coopérer.

Nous voulons un monde de paix ? Etty Hillesum, depuis Auswitch, aussi :

« Si la paix s’installe un jour, elle ne pourra être authentique que si chaque individu fait d’abord la paix en soi, extirpe tout sentiment de haine et de destruction pour quelque race ou quelque peuple que ce soit ».

Un jour, autour de la Terre, la charité prendra feu. Bravo à tous les secouristes et à tous les acteurs de solidarité!

Un message de paix

Blog, Uncategorized |